EdF : génération 87, chronique d'un échec annoncé ?

Raymond Domenech a communiqué la liste des 24 joueurs retenus pour le stage de Tignes et, de fait, la prochaine Coupe du monde en Afrique du Sud. Dans cette liste ne figure aucun joueur de la génération dorée du football français, celle qui devait reprendre le flambeau des champions du monde 98. Comment cette lignée 1987 a-t-elle pu échouer ainsi ?

Comme en 2008, Hatem Ben Arfa fait partie des recalés de dernières minutes...

Ils étaient le futur du football hexagonal. De jeunes pousses prêtes à prendre la relève des générations Platini, Cantona et Zidane. Ces joueurs, tout le monde les connaît depuis de nombreuses années : Hatem Ben Arfa, Karim Benzema, Samir Nasri ou encore Jérémy Menez. Ils évoluent à l'Olympique de Marseille, le Real Madrid, Arsenal ou l'AS Roma, mais pourtant, aucun d'entre eux ne verra le Mondial en Afrique du Sud. Tel a été le choix du sélectionneur national Raymond Domenech, qui avait annoncé qu'il mettrait des “coups de fusil“. Il a tenu sa parole.

Un problème générationnel ?



J'ai fait un choix sur des critères qui ne sont pas forcément les plus visibles...“ Cette phrase doit résonner dans toutes leurs têtes. Intrinsèquement de très bons joueurs, au dessus de la moyenne, les “cadors“ estampillés Génération 87 n'ont pas été conservés pour des raisons footballistique, mais plus pour une décalage entre les différentes générations du groupe Bleu. Quand France 98 avait réussi à faire l'amalgame entre les “vieux“ Deschamps, Blanc ou Desailly et les “jeunots“ Henry, Vieira ou Trezeguet, l'équipe de France version 2010 n'y arrive pas.

La faute à qui ? Aux joueurs d'abord. Quand Samir Nasri “manque de respect“ au capitaine Thierry Henry en lui chipant sa place dans le bus lors de l'Euro 2008, ou encore Karim Benzema qui avoue perdre de la motivation par moment quand il évolue en équipe de France, tous ses signes extra-sportifs ont indéniablement joué en la défaveur de ces jeunes en manque de maturité. Si ces incartades semblent être des détails, elle symbolise encore le fossé qui les sépare des Bleus.

Trop d'inconstances dans les performances ?



En plus de déplaire à Raymond Domenech au niveau du comportement, ces joueurs ont connu des saisons difficiles dans leurs clubs respectifs. Souvent blessé, Samir Nasri n'a donné que sa pleine mesure lors des deux derniers mois de championnat avec Arsenal. Quant à Karim Benzema, barré par l'attaque de feu du Real Madrid (Higuain, Ronaldo), il n'a eu le droit qu'aux miettes, avec 14 pauvres titularisations. Même si, potentiellement, ses deux joueurs ont largement leur place pour intégrer le groupe France, le sélectionneur national a décidé de trancher dans le vif.

Egalement écartés, Hatem Ben Arfa ou Jérémy Menez n'ont pas eu de comportements déplacés, du moins en équipe de France, mais ils ont également payé leur inconstance chronique à Marseille pour l'un et à L'AS Roma pour l'autre. Remplaçant les trois quart du temps lors de la première partie de saison, le numéro 10 de l'OM est quasiment parvenu à inverser la tendance grâce notamment à deux mois de très bonne facture. Mais insuffisant pour que Raymond Domenech le conserve au sein des 24, lui préférant son collègue de club Mathieu Valbuena.

Encore le temps de réussir?



Quant à Jérémy Menez, sa première saison, sous l'ère Spaletti, a été très délicate. Tout le temps remplaçant, il n'a pas eu l'occasion de montrer son niveau. Mais l'arrive de Claudio Ranieri a changé la donné, le coach italien accordant sa confiance à l'ancien monégasque. Ainsi, depuis plusieurs mois, le joueur positionné sur le côté droit du milieu romain éclabousse la Serie A par sa classe et ses accélérations dévastatrices, mais trop tard pour espérer intégrer l'équipe de France.

Tous âgés de 23 ans, ces joueurs ont encore leur avenir devant eux. Comme l'a souligné Domenech, “il y'aura encore l'occasion de participer à des Coupes du monde“. Mais avec l'arrivée d'un nouvel entraineur en place - Laurent Blanc étant à 99% le prochain sélectionneur - ils auront tout intérêt à prouver sur et en dehors du terrain qu'ils sont bel et bien la relève de la génération 98...



Article lu 4927 fois. Rédigé le Lundi 17 Mai 2010 par Julien Froment

   15h30 sur BeIn 1
                Multiplex - 29e journée - Parier


   15h30 sur BeIn 2
                Wolfsbourg - Francfort - Parier


   15h30 sur BeIn Max5
                Hertha Berlin - Augsbourg - Parier


   15h30 sur BeIn Max6
                Mayence - Hoffenheim - Parier


   15h30 sur BeIn Max7
                Schalke 04 - Werder Breme - Parier


>> La suite du programme sur Matchs.tv