OM : Didier détient les clé ... Deschamps

Vilipendé à la moitié de la saison lorsque Marseille comptait douze points de retard sur le leader Bordelais, l'entraîneur olympien est depuis revenu en grâce auprès des spécialistes et des supporteurs. Leader avec cinq points d'avance sur l'adversaire du soir, l'AJ Auxerre, Marseille doit sa réussite à Didier Deschamps. Tentative d'explications...


Il a beau faire le sceptique, "D.D." est en passe d'emmener l'OM vers un titre qui lui échappe depuis 17 ans.


Le jeu de mot est somme toute facile et digne de la bible du football et de l'automobile dans ses plus grandes heures (sic), il symbolise toutefois à la perfection les bouleversements dont il a été l'auteur. Lui, c'est Didier Deschamps. Arrivé en grande pompe l'été dernier avec la bénédiction du président d'alors - Pape Diouf - pour succéder à Erik Gerets, le champion du monde 98 a failli succombé aux premiers remous extra-sportif de la saison 2009/2010 ( éviction de Diouf, arrivée de Dassier et décès de Robert-Louis Dreyfus).

Un mental Dassier, la clé à Deschamps



A cette bouillabaisse, ajoutez-y une pincée de Lucho Gonzalez à 18 millions d'euros - blessé et bien loin de son potentiel - ainsi qu'une défense qui se cherche et des joueurs qui ne se trouvent pas, pour que le premier constat soit pessimiste, pour ne pas dire négatif. Jean-Claude Dassier, fraîchement arrivé à la tête de la présidence de l'OM, ne remet toutefois pas en cause les qualités de son entraîneur et lui laisse toute l'amplitude nécessaire pour diriger son groupe.

Car avec une équipe changée à 70% et un onze type renouvelé, il faut du temps pour cimenter le tout et créer une osmose collective. A l'issue d'une première partie de saison insuffisante, où l'OM était certes troisième, mais possédait un retard quasiment insurmontable de douze points sur le leader, les Girondins de Bordeaux, la "Dèche" a remis les choses au clair lors de la trêve hivernale.

Des choix payants, le titre en mire



Depuis Marseille est une machine de guerre. Restant sur treize matchs sans défaite et sept victoires consécutives et possédant cinq points d'avance sur son dauphin, le club olympien n'a jamais été aussi proche d'un nouveau titre de champion de France, dix-sept ans après un certain... Didier Deshamps.

Et personne ne peut nier que ce dernier est à l'origine de ce retournement de situation. Grâce à des choix judicieux, quitte à revenir sur certains de ses idées, l'ancien coach de l'As Monaco a évolué au fil de la saison afin de trouver la formule la plus juste. La charnière Heinze-Diawara encaissait trop de but?

Ben Arfa - Valbuena relancés, l'OM fonce à toutes enjambées



Deschamps n'a pas hésité à descendre Stpéhane M'Bia d'un cran et décaler l'Argentin en latéral gauche - au détriment de Taïwo - pour redonner de la stabilité. Quid de la paire Valbuena - Ben Arfa, tous deux annoncés partant dans des destinations exotiques? Deschamps leur donne une seconde chance et c'est les ailes de l'OM qui reprennent feu grâce à ses deux joueurs. On pourrait y ajouter l'explosion de Charles Kaboré au plus au niveau ou encore la gestion quasi parfaite du groupe grâce à un subtil turn-over.

Vous l'aurez bien compris, Didier Deschamps et l'Olympique de Marseille n'est plus qu'à 360 minutes du graal, de ce titre qui leur échappe inéluctablement depuis tant d'années. Et si, au final, l'OM parvenait à briser la malédiction, ce serait la réussite d'un club, mais surtout celle d'un homme.



Retrouvez le match en direct sur TopFoot.com!



Article lu 1883 fois. Rédigé le Vendredi 30 Avril 2010 par Julien Froment

   18h55 sur RMC Sport 3
                Multiplex - 1ère journée - Parier


   18h55 sur RMC Sport 14
                APOEL Nicosie - F91 Dudelange - Parier


   18h55 sur RMC Sport 13
                Copenhague - Lugano - Parier


   18h55 sur RMC Sport 12
                Standard de Liège - Guimaraes - Parier


   18h55 sur RMC Sport 11
                LASK Linz - Rosenborg - Parier


>> La suite du programme sur Matchs.tv