Fulham : Zamora, héros des Cottagers

Encore buteur hier en Europa League lors du quart de finale retour face à Wolfsburg (0-1), l'attaquant anglais détonne cette saison avec Fulham. Son entraineur, Roy Hogdson, n'hésite pas à lui prédire une avenir avec les Three Lions.


A force d'abnégation, Zamora pourrait connaître les joies de la sélection anglaise à 29 ans

C'est l'arme fatale des Cottagers . Après avoir marqué et délivré une passe décisive lors du quart de finale aller de l'Europa League à Craven Cottage face à une formation de Wolfsburg, champion d'Allemagne en titre, complètement dépassée, le Trinidadien d'origine a remis le couvert hier soir au Volkswagen Arena, lors de la victoire étriquée des siens (0-1).

Et son entraineur Roy Hodgson, ne tarie pas d'éloges à son encontre : “Nous avons travaillé avec lui l'an dernier et j'ai vu combien il était bon. Il effectue une belle saison. Les seules personnes qui ne sont pas surpris de ses performances, c'est nous.“, indique -t-il sur la BBC.

Car depuis plusieurs semaines, Zamora s'est mué en véritable Bobby des défenses adversaires. Avec 19 réalisations toutes compétitions confondues, c'est surtout en Coupe d'Europe qu'il se montre extrêmement efficace avec huit buts en treize matchs. Si des joueurs comme Dempsey, Gera ou Duff jouent un rôle important dans la bonne forme du club de Mohamed Al-Fayed, Zamora est l'un des grands artisans du renouveau de Fulham.

la sélection anglaise en apothéose ?



Pourtant la route menant à la reconnaissance n'a pas été des plus faciles. Formé à West Ham, le jeune Zamora part faire le matraqueur des défenses de Division One puis de Premiership avec la modeste équipe de Brighton. En l'espace de trois saisons, il inscrit la bagatelle de 76 buts en 125 matchs. Suffisant pour attirer les convoitises des clubs de Premier League mais West Ham garde la priorité sur son joueur.

Il retrouve alors rapidement le groupe professionnel des Hammers, où il finit meilleur joueur du club lors de la saison 2005-2006, en dépit de son faible nombre de buts (11). Transféré à Fulham, Zamora est peu à peu pris en grippe par les supporteurs, le jugeant pas assez efficace devant le but. A deux doigts de plier bagage, le Trinidadien reste finalement à Londres pour réaliser cette belle saison qu'est la sienne actuellement.

A tel point qu'il se murmure que le sélectionneur des Three Lions, Fabio Capello, aurait un oeil sur lui,même si la concurrence sera énorme à ce poste (Rooney, Defoe, Bent, Crouch, Agbonlahor, Walcott) Une chance pour un garçon qui avait demandé en 2009 la naturalisation Trinidadienne pour jouer avec la sélection. Mais une blessure l'a empêché d'honorer sa première sélection. Un mal pour un bien, car il est à présent plus près de disputer la Coupe du monde en Afrique du Sud que de la Coupe caribéenne des Nations.



Article lu 2224 fois. Rédigé le Vendredi 09 Avril 2010 par Romain B.