Ligue 1 : Marseille retrouve les sommets

voir aussi : France - Ligue 1 - Marseille, OM - Sochaux - RSS

Grâce à un net succès face à des Sochaliens hors du coup, l'Olympique de Marseille prend - pour la première fois de la saison - la tête de la Ligue 1 avec, deux points d'avance sur Lyon, Montpellier et Auxerre.


Baky Koné a gratifié le Vélodrome d'un but somptueux

Sous une pluie battante et un avec un public clairsemé pour cause de huis clos partiel, l'OM a envoyé un signal fort. Alors que les Girondins de Bordeaux et l'Olympique Lyonnais jouent ce soir pour une place en demi-finale de la Ligue des champions, Les Marseillais profitent de l'un des deux matchs en retard face à Sochaux pour prendre seul la tête de la Ligue 1.

Et de quelle manière ! Grâce à un match maîtrisé de A à Z face à une faible résistance sochalienne, les joueurs de Didier Deschamps ont fait métier tout au long de la rencontre. Dans un match traquenard, où les Olympiens avaient tant pêché par le passé lorsqu'ils étaient dans la course au titre, l'idéal est de marquer rapidement pour se mettre à l'abri.

Heinze lance idéalement l'OM



Les récents vainqueurs de la Coupe de la Ligue appliquent donc à la règle ce théorème, avec l'ouverture du score de Gabriel Heinze - de retour dans l'axe de la défense, M'Bia étant suspendu - dès la neuvième minute. Sur un corner idéalement tiré par Lucho Gonzalez - dont c'est la deuxième passe décisive en deux matchs - l'Argentin trompe le jeune Dreyer d'une tête pleine de hargne.

La domination marseillaise s'accentue, à quelques minutes de l'heure de jeu, Laurent
Bonnart est crocheté dans la surface par Mikari. M. Bré n'hésite pas une seule seconde et siffle le penalty. Hatem Ben Arfa, avec de la réussite, parvient à tromper le jeune Dreyer, malheureux.

A la mi-temps, Sochaux rentre au vestiaire avec deux buts dans les valises et l'impossibilité d'exister dans cette rencontre, en témoigne la possession de 58% en faveur des locaux.

Deschamps fait tourner, Koné se fait plaisir



Les hommes de Francis Gillot reviennent des travées du Vélodrome avec de nouvelles intentions. Dramé et surtout le jeune Butin - qui trouve la barre transversale après une frappe contrée par Heinze (62ème) - mettent en danger un Steve Mandanda très concentré et parfait dans ses interventions. Lucho Gonzalez continue d'éblouir par sa vision de jeu et ses interventions au milieu, Benoît Cheyrou - de retour de blessure - retrouve le rythme, bref Marseille déroule.

Le coach marseillais en profite pour faire tourner l'effectif, en mettant au repos ses deux flèches, Mathieu Valbuena - auteur d'un grosse première période mais plus timoré en seconde et remplacé par Abriel - et Hatem Ben Arfa, au profit de Baky Koné. L'Ivoirien, discret ces derniers temps, assoie définitivement la domination marseillaise d'un lobe lumineux des 25 mètres sous la barre de Dreyer (92ème).Contrat rempli pour l'OM qui remporte deux ses trois matchs de suite à domicile et retrouve une première place la Ligue 1 qui la fuyait depuis le début de la saison.



Article lu 1933 fois. Rédigé le Mercredi 07 Avril 2010 par Romain B.