Benfica : Ave di Maria !

Bon sans être brillant face à l'Olympique de Marseille hier en huitième de finale aller de l'Europa League (1-1), Angel Di Maria incarne l'avenir du football argentin, au même titre que les Leo Messi, Kun Aguero et autre Ever Banega. Portrait d'un futur crack du football mondial.


23 août 2008, Pekin : Di Maria inscrit l'unique but de la finale des Jeux Olympiques face au Nigéria et l'Argentine conserve son dû. La Hype Di Maria est lancée

C'est l'histoire d'un gringo argentin, comme on en connaît tant en Europe. Technique, explosif, Ángel Fabián Di María a tous les atouts pour devenir un amour de joueur, et ce n'est pas sa date de naissance qui dira le contraire (le 14 février 1988). Formé en Argentine au club du CA Rosario Central, l'ailier apprend vite et bien. Tellement bien que des clubs étrangers commencent à s' y intéresser de près. En Deux ans, Di Maria inscrit six buts et tape dans l'oeil des clubs portugais, toujours très bien informés des nouvelles pépites en devenir. C'est finalement le Benfica Lisbonne qui rafle la mise et s'adjuge le joueur pour la modique somme de trois millions d'euros.

Après une année d'adaptation, le longiligne numéro 20 récite ses gammes en Super Liga. Crochet, petit pont, toute la panoplie du parfait soliste y passe. Mais à l'inverse d'un Ben Arfa - qui trouve à peine sa place dans l'effectif marseillais - Di Maria l'a joue aussi collective. Il n'y a qu'à voir le match face à l'OM pour comprendre pourquoi des grosses écuries font le déplacement au stade de la Luz pour le voir évoluer. Frappe sèche, centre au cordeau, tout y passe.Avec l'Argentine, Di Maria impressionne également. Champion olympique à Pekin en 2008 et champion du monde des moins de 20 en 2007 avec la génération Banega - Sergio Aguëro, il a de fortes chances d'accrocher le wagon pour l'Afrique du Sud.

Chelsea, Manchester United et Barcelone à l'affût

Ses très bonnes prestations en championnat ne sont pas restées lettre morte. Diego Maradona n'a pas hésité à le sélectionner à plusieurs reprises, et même à le titulariser face à l'Allemagne. Pari gagné puisque Di Maria est à l'origine du but de Gonzalo Higuain, grâce à une ouverture lumineuse plein axe. Sous médiatisé malgré un talent fou, son statut pourrait sensiblement changé dans les prochains mois. Porté aux nues par son coéquipier Lionel Messi, Angel Di Maria pourrait animer le prochain mercato estival.
Son profil d'ailier gauche intéresse les plus grands clubs européens dont Manchester United. Ryan Giggs étant dans ses dernières années de carrière (37 ans, excusez du peu), Sir Alex Ferguson aurait immédiatement songé au jeune Di Maria pour le remplacer.

Le FC Barcelone, qui souhaite se séparer de Thierry Henry, pense également à l'Argentin. Manchester City et Chelsea sont aussi à l'affût sur le dossier. Mais tout à un prix. Et celui de Di Maria devrait atteindre des sommets. On parle pour l'instant d'une enveloppe de 40 millions d'euros pour voir le prodige du Benfica quitter les terres lusitaniennes. Mais avec un tel talent, les supporteurs qui l'accueilleront seront sûrs de chanter l'Ave Maria chaque week-end.



Article lu 2314 fois. Rédigé le Vendredi 12 Mars 2010 par Julien Froment