Man. Utd : Nani, l'éclosion à retardement

Suspendu trois matchs, l'international portugais a pris une place importante dans l'effectif mancunien depuis janvier 2010. Mais sa récente expulsion l'a fait retomber dans ses travers...


On lui a offert un ballon à Noël, il n'est pas prêt de le lâcher...

La sentence est tombée : trois matchs de suspension (pour un tacle deux pieds décollés sur Petrov) et Nani devra matter la finale de la Carling Cup face à Aston Villa... depuis les tribunes. Un coup dur pour l'une des pièces maîtresse du système mancunien. Si Wayne Rooney marche sur l'eau ces derniers temps, le Portugais connaît également une période faste, en témoigne sa récente action de génie face au " gosses " d'Arsenal (rouste 3-1 à l'Emirates). Vif, technique, Luis Carlos Almeida da Cunha de son vrai nom allie enfin le spectacle avec l'efficacité. Ca nous rappelle quelqu'un d'autre...

Pourtant l'homme à la gueule de Michael Jackson a mis du temps avant d'éclore chez Red Devils. Formé au Sporting Lisbonne, qui avait déjà sorti des mecs comme Luis Figo, Miguel Veloso, Ricardo Quaresma, Simao, Joao Moutinho ou encore Cristiano Ronaldo, le milieu originaire du Cap Vert récite ses gammes dans la cité lisboète. Passements de jambes, passes aveugles en veux-tu, en voilà, le gamin de Praia se mue en Super Nani. A tel point que les recruteurs de Manchester United flairent à nouveau le bon coup après Cristiano Ronaldo et achètent le prodige du Sporting, pour la bagatelle de 25 millions d'euros.

Dans l'ombre de CR7

Ses valises posées à Manchester, Nani tarde à prouver. Quand son compère CR7 marque but sur but et réalise des saisons anthologiques, le numéro 17 de M.U reste immuablement prostré sur le banc de touche. Mis à part quelques rentrées distinguées, Nani ronge son frein, jusqu'au départ de Ronaldo pour le Real Madrid, version galactique 2.0. Alors qu'il pensait enfin se faire une place au soleil, Sir Alex Ferguson préfère réinvestir les 94 millions d'euros et recrute Antonio Valencia, ailier on fire à Wigan. Nani patiente, encore et toujours, grappille les minutes comme il peut.

Si l'année 2010 a redonné le sourire à l'international lusitanien (31 sélections, 5 buts), son expulsion l'a vite remis en place. Une bourde préjudiciable, tant il semble important ces derniers temps. Une erreur de jeunesse qui a le don d'énerver Sir Alex: "Le rouge est mérité. C'était un tacle naïf. Nani n'est pas un joueur méchant mais il est allé tacler le pied décollé, comment voulez-vous que je proteste ? C'était décevant mais je ne discute absolument pas l'expulsion", a indiqué l'éternel coach de Manchester United à la BBC. Conscient de sa boulette, Nani a tenu à s'excuser dans le Sun "Je suis désolé car j'ai diminué les chances de mon équipe. Je suis convaincu qu'à onze, on aurait gagné (face à Aston Villa, ndlr)." A lui de réparer son erreur, une fois ses trois matchs purgés...



Article lu 5914 fois. Rédigé le Vendredi 12 Février 2010 par Julien Froment

   15h00 sur BeIn 1
                PSG - Saint-Etienne - Parier


   17h30 sur BeIn 1
                Guingamp - Nice - Parier


Matchs en direct :

Matchs amicaux internationaux

15h00 - Liechtenstein - Gibraltar : Pariez !
18h00 - Pays-Bas - Espagne : Pariez !