CAN : l'Algérie coule le Mali

voir aussi : Afrique - CAN 2010 - RSS

Les Fennecs se sont complétement relancés dans le groupe A en disposant du Mali
(1-0) lors d'un match assez pauvre qui ne restera pas dans les annales de la compétition.



Avec un point en deux matchs, Mahamadou Diarra et le Mali peuvent s'inquiéter. Le capitaine des Aigles sera en plus suspendu face au Malawi.

L'Algérie peut souffler! Grâce à un but de son défenseur Halliche, les Fennecs remportent le match de la peur du groupe A. Celui que tout le monde avant le début de la compétition imaginait décisif pour la quête de la première place. Celui désormais qu'il ne fallait pas perdre sous peine d'être contraint de repartir au pays dès le premier tour. Indigne en tout cas des larges espoirs placés par tout un pays dans une sélection qualifiée pour la prochaine coupe du monde. Face à elle se dressait pourtant le solide Mali et son impressionnant milieu en triangle Mahamadou Diarra-Momo Sissoko-Seydou Keita.

Que de fébrilité!

Mais au lieu de chercher la victoire, les deux équipes entraient sur la pelouse de Luanda avec surtout l'intention de ne pas perdre... Compréhensible pour le Mali cueilli à froid lors de son premier match face à l'Angola (menés 4-0 à la 76ème minute, les Maliens étaient revenus à 4-4 dans les arrêts de jeu) et qui disposait d'un point de plus que son adversaire (défait par le Malawi 3-0), moins pour l'Algérie de toute façon dos au mur!
Et après une entame digne des pires matchs de poule que peuvent parfois offrir les grandes compétitions, c'est finalement Karim Ziani qui réveille le maigre public du stade du 11 novembre. Intenable, le milieu algérien de Wolfsburg semble alors le seul a même de déstabiliser le bloc malien. Il faut même une belle détente de Diakité pour empêcher l'ancien Marseillais de marquer d'une belle frappe de l'extérieur du pied droit (26ème minute).
Le Mali poursuit son schéma confisquant le ballon mais sans parvenir à se procurer de franches occasions malgré les déboulés de Maîga ou Yatabaré, souvent trop seuls au terme de leurs actions individuelles.

La tête d'Halliche, pétard mouillé.

Mais alors que le match, sans rythme, se dirige tranquillement vers la mi temps, Ziani sur un coup-franc trouve la tête d'Haliche. Le défenseur central devance alors la sortie hasardeuse de Diakité pour ouvrir le score (1-0, 43ème minute). Loin de se réveiller, le Mali poursuit sur le même tempo, incapable d'accélérer. Les entrées de Kanouté et Diallo n'y changent rien et témoignent de l'impuissance de Keshi face à l'absence de réaction collective de son onze.
L'Algérie se met alors à gérer, faisant bien tourner le ballon, obtenant également de nombreuses fautes. Brouillonne techniquement, la rencontre finit même par se hâcher. Ziani sur coup franc (83ème) manquait le break, avant que Kanouté ne cause les pires frayeurs à la défense algérienne en tentant un raid coté droit, conclu par un centre dégagé en corner. Témoin une nouvelle fois d'un criant manque de soutien offensif.

Avec cette victoire, L'Algérie se replace idéalement et peut espérer passer en quarts de finale en cas de bon résultat face à l'Angola. le Mali, lui, doit attendre le résultat de l'autre match du soir Angola-Malawi pour savoir de quoi son avenir sera fait.
Pas besoin toutefois d'être devin pour comprendre que les Aigles devront montrer un tout autre niveau face au Malawi.
Et commencer surtout à jouer avant les dix dernières minutes! Le talent individuel des Maliens méritent en effet mieux que les prestations affichées lors de cette compétition... L'équipe d'Algérie, elle, ne s'en plaindra pas!



Article lu 4270 fois. Rédigé le Jeudi 14 Janvier 2010 par Romain B.