Nicollin : "Rien à cirer, c'est moi qui paye"

voir aussi : France - Ligue 1 - Montpellier - RSS

Convoqué par la commission d'éthique pour ses propos envers Benoît Pedretti, Louis Nicollin risque une sanction.
Le Président de Montpellier explique :

" Je regrette de l'avoir insulté mais le reste, je n'en n'ai rien à cirer. C'est moi qui paye à Montpellier. S'ils veulent me radier à vie, ils me feront économiser des sous. Ils me font doucement rigoler. D'ailleurs, je vais me renseigner sur ceux qui vont composer cette commission. Et s'il y a des donneurs de leçons, ils ont intérêt à être des saints. J'accepterais que Benoît Pedretti porte plainte contre moi, c'est vrai. Mais du moment que tout est arrangé avec l'AJA et le joueur, je n'accepterais nullement de sanction exemplaire ".



Article lu 1634 fois. Rédigé le Lundi 02 Novembre 2009 par Arnaud Lapointe