Real : Benzema doit prouver

voir aussi : Espagne - Europe - Karim Benzema - Liga - RSS

Auteur d'une réalisation mercredi avec l'Equipe de France face à l'Autriche (3-1) et d'une prestation honorable, Karim Benzema doit confirmer ce soir face à Valladolid (20h).

Karim Benzema doit encore prouver. Prouver que les 35 millions d'euros déboursés pour lui cet été (la somme pourrait monter jusqu'à 41 millions d'euros) ne sont pas illégitimes, prouver sa valeur à tous les sceptiques, encore nombreux en Espagne.

Benzema divise, en effet. Auteur d'une préparation remarquable, le français n'a marqué que trois buts depuis le début de la saison et ce face à des équipes modestes (Xérez et Tenerife). Même s'il a été passeur décisif face à Marseille (3-0), il est souvent apparu emprunté devant le but (même parfois maladroit) et sa prestation très décevante du côté de Séville (2-1) lui a fait perdre des points. La trêve internationale, période durant laquelle il a l'habitude de manger son pain noir, lui a cependant permis de retrouver le chemin des filets face à l'Autriche (3-1) et de bonnes sensations à confirmer.

Car au Real Madrid, Gonzalo Higuain pointe le bout de son nez et l'ombre d'Alvaro Negredo (partit cet été à Séville, son départ du club madrilène a suscité l'incompréhension de beaucoup) plane toujours. Benzema pâtit des comparaisons avec Ronaldo et Kaka, joueurs à l'influence énorme sur l'équipe. On se demande toujours si ce joueur peut avoir l'impact international d'un Villa ou d'un Ibrahimovic, chuchotés cet été. Benzema serait donc bien inspiré de marquer très rapidement pour stopper l'hémorragie.

Ronaldo blessé, une chance pour Benzema ?

Bien évidemment, le président Florentino Pérez reste persuadé du talent et de l'avenir madrilène de Benzema. Il est vrai que le français a dû bouleverser ses habitudes pour venir en Espagne en quittant pour la première fois de sa jeune carrière son Lyon natal. Une nouvelle vie qui a pu le déstabiliser. Néanmoins, c'est dans ces moments difficiles que Benz doit relever la tête.

Ce soir face à Valladolid, il devrait être associé à Raùl à la pointe de l'attaque. Une doublette qui a encore du mal à se régler et être perfomante. Cependant, l'absence de Ronaldo pourrait permettre à Benzema de se distinguer : le portugais monopolisant énormément le ballon, ses partenaires en deviennent discrets et prennent peu de responsabilités. Sans le Ballon d'Or, Benzema pourrait s'oser à participer plus au jeu, décrocher chercher les ballons, s'excentrer, prendre en main l'animation offensive en collaboration avec Kaka. Pour réussir, il faut avant tout que le français se fasse voir sur le terrain. Il a en tout cas les atouts pour.

Onze de départ probable :
Casillas - Ramos, Pepe, Albiol, Marcelo - Kaka, Alonso, L. Diarra, Granero - Raùl, Benzema.



Article lu 5518 fois. Rédigé le Samedi 17 Octobre 2009 par Corentin Momont
Commentaires : (ajoutez un commentaire)