Ligue 1 : premier bilan

Après deux mois de compétition, profitons de la trêve internationale pour établir un premier bilan de cette saison 2009/2010 en catégories.

La confirmation :

Les Girondins de Bordeaux semblent bien partis pour confirmer le titre de champion acquis la saison passée. Le jeu prodigué par les joueurs de Laurent Blanc est toujours aussi bien huilé et le départ de Diawara semble avoir été digéré avec facilité. Les Girondins paraissent même capables de réaliser quelques exploits sur la scène européenne, en atteste la performance turinoise (1-1). De plus, la trêve internationale vient à point nommé pour un groupe auquel l'enchaînement des matchs commençait à peser très lourd...

La satisfaction

La manière avec laquelle l'Olympique Lyonnais a réussi à se relancer en ce début de saison est très satisfaisante. Rebondir de la sorte après la perte des divers titres n'était pas aisé, mais Claude Puel et les siens démontrent aujourd'hui qu'ils ont réussi à tirer les leçons de leurs erreurs passées. Le mercato rodhanien est pour l'instant une satisfaction et le turnover instauré n'a pas encore eu d'impact négatif sur les résultats. Si ça continue, Lyon pourrait reprendre sa couronne.

Les interrogations

Elle visent particulièrement deux des équipes qu'on annonçait dans le "Big Four" de notre championnat, Marseille et Paris. Les olympiens ont certes très bien démarré, ils ont ensuite montré des carences à la fois défensives mais également dans le jeu. Les recrues provençales, notamment la charnière centrale, Morientes et Lucho Gonzalez, ne sont pas encore au niveau espéré et il serait fort bien pour Didier Deschamps de voir une montée de forme très rapidement. Côté parisien, le message d'Antoine Kombouaré semble passer mais la volonté affichée des joueurs ne suffit pas. Paris perd des points, trop de points et pêche dans le réalisme. L'absence d'Erding, alors qu'Hoarau a du mal à revenir de blessure et que Luyindula n'a plus marqué depuis le mois d'août, a été préjudiciable. Paris est-il dépendant d'un seul homme ?

La déception

Bien sûr, on pouvait s'attendre à voir des grenoblois, moins performants que la saison passée. L'effet de surprise n'est plus d'actualité et de nombreux joueurs sont repartis (fin de prêt, contrat). De plus, le mercato (sauf Ljuboja) n'est pas satisfaisant, tout comme les cadres de la saison passée. Tous ces éléments réunis donnent une équipe sans âme, sans fond de jeu et sans espoir. Son entraîneur a beau se tirer les cheveux au quotidien, il n'arrive pas à trouver de solutions. La Ligue 2, c'est déja demain.

Les surprises

La place de Montpellier et Lorient n'est pas une surprise en soi, prenant en compte le travail fourni par les staffs et dirigeants des deux clubs, néanmoins cela reste une surprise de voir un promu et un très petit budget dans le haut du classement. Les héraultais, surfant sur la vague d'une fin de saison dernière pimentée (montée acquise à la dernière journée) et s'appuyant sur des tauliers révélés ou confirmés (Pitau, Spahic, Dzodic, Dernis, Jeunechamp) démontrent une pléiade de qualités inattendue. René Girard, licencié sans grande courtoisie par la FFF il y a peu de temps, prend en quelque sorte sa revanche sur ses sceptiques. Du côté de Lorient, les ambitions de Christian Gourcuff se répercutent une nouvelle fois sur le jeu de ses joueurs, alliant mouvement, technique et vitesse. Et ça marche. De l'efficacité, du jeu, une très bonne recette pour de bons résultats. A confirmer !

Les attentes futures

A quoi pouvons-nous nous attendre à la reprise du championnat ? Les équipes disputant la Ligue des Champions pourraient perdre quelques points au vu du calendrier qui les attend (quinze rencontres en un peu plus de deux mois) et les OM - PSG (25 octobre) et Lyon - OM (7 novembre) pourraient être fondamentaux pour la suite du championnat.
Vers le bas, Grenoble doit gagner le plus rapidement possible, pour espérer si cela est encore possible... Saint-Etienne doit continuer sur sa lancée (trois victoires consécutives) avec un calendrier corsé (Montpellier, Valenciennes, Lille, Lyon) tandis que Lens, Boulogne et les autres concernés pour le maintien seraient bien inspirés de prendre des points dès maintenant. Histoire de prendre une bonne couverture durant l'hiver...



Article lu 1953 fois. Rédigé le Mercredi 07 Octobre 2009 par Corentin Momont
Commentaires : (ajoutez un commentaire)

   13h00 sur RMC Sport 1
                Wolverhampton - Everton - Parier


   13h00 sur Canal + Sport
                Wolverhampton - Everton - Parier


   14h00 sur BeIn 1
                Espanyol Barcelone - Eibar - Parier


   14h30 sur BeIn Max5
                Stoke City - Birmingham - Parier


   15h15 sur RMC Sport 1
                Aston Villa - Crystal Palace - Parier


>> La suite du programme sur Matchs.tv