La Squadra en route pour l'exploit !

voir aussi : Espagne - Euro 2012 - Italie - RSS

Désormais, il ne reste que l'Italie pour empêcher l'Espagne de réaliser un triplé historique (Euro-Mondial-Euro). Une Squadra qui n'a cessé de monter en puissance dans cette compétition, qui a déjoué tous les pronostiques et qui a sorti la terrible Allemagne (2-1). A un match de l'exploit, les troupes de Cesare Prandelli ne peuvent plus douter.

Italie

L'Italie ne se contente pas de gagner, elle impressionne. Ses deux derniers matches face à l'Angleterre (0-0, 4-2 tab) et à l'Allemagne (2-1) sont des modèles de contrôle. Portée par une défense toujours aussi performante, la Squadra se découvre des velléités offensives auxquelles on était peu habitué. Contre la Nationalmannschaft, les troupes de Cesare Prandelli ont su allier rigueur défensive, qualité au milieu de terrain et réalisme diabolique devant afin de tuer l'adversaire.

Le pays transalpin peut maintenant rêver du titre mais il faudra, pour ce faire, passer l'obstacle espagnol. Une fin qui rappelle le début de la compétition puisque les deux sélections se sont rencontrées lors de leur premier match (1-1). Une rencontre qui marquait les prémices du somptueux parcours de la Squadra.

Comment vaincre la Roja ?

Lors de leur dernière opposition, l'Italie avait évolué avec trois défenseurs et un milieu très dense composé de cinq joueurs. La sélection d'Andrea Pirlo avait dans cette rencontre concentré ses forces sur la défense. Mais depuis cette rencontre, la sélection transalpine a fait preuve de grandes qualités offensives, parvenant à dominer l'Angleterre ou la puissante Mannschaft. Des victoires références qu'il ne faudra pas oublier au moment d'affronter la Roja.

Cette fois, l'objectif sera de gagner. Cesare Prandelli pourrait par conséquent continuer avec son 4-4-2, un schéma qui a fait ses preuves défensivement et qui offre plus de possibilités offensives. Le milieu emmené par un génial Andrea Pirlo aura la lourde tâche de neutraliser Xavi et consorts mais la Squadra ou même le Portugal ont montré que c'était possible. Au final, la décision de cette rencontre se jouera sur le réalisme italien. Rappelons-nous que lors du premier match, Mario Balotelli avait raté une occasion en or. Mais il a su montrer jeudi qu'il pouvait être décisif alors l'espoir est permis...



Article lu 2602 fois. Rédigé le Vendredi 29 Juin 2012 par Romain B.
Commentaires : (ajoutez un commentaire)