EdF : au tour de Lloris de parler

Tous les joueurs de l'équipe de France ayant participé au fiasco de équipe de France vont finir par parler. Ce vendredi, c'était le tour d'Hugo Lloris.



Le portier lyonnais a commencé par " sortir " des phrases que certains de ses co-équipiers avaient déjà employées : " La grève était une énorme erreur, on est allé trop loin. Je regrette d'avoir contribué à donner cette image de la France. L'équipe de France ne nous appartient pas et on doit tout donner, avec dignité ".

Mais l'ancien nicois ne s'arrête pas là. Il se prête à quelques confidences. " Je ne suis pas allé voir Domenech dans sa chambre pour m'excuser après la grève. Jamais de la vie. Ce jour-là, si on a refusé de s'entraîner sur le terrain devant les médias, la plupart des gars sont allés se préparer en salle. Pourquoi l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Espagne sont allés si loin ? Parce qu'il y avait un groupe. Nous, on a plus agi en équipe dans le bus que sur le terrain ", avoue Lloris.



Article lu 6431 fois. Rédigé le Vendredi 23 Juillet 2010 par Arnaud Lapointe

   18h00 sur Canal + Sport
                Quevilly - Pau FC - Parier


   20h30 sur Foot +
                Standard de Liège - Oostende - Parier


   20h45 sur Canal + Sport
                Nice - Rennes - Parier